Le Pavillon des fous – conte bio-métaphorique

Et si la dysfonction n’était que dans le regard de l’observateur… pas si neutre qu’il se (com)plaît à le croire ?
Une fable permet parfois de mieux saisir la réalité, laquelle est souvent autre ou moins évidente que ce qu’a priori nous le croyions.
(Texte paru dans le numéro 27 de la revue « Causes & Sens », première revue trimestrielle de décodage biologique)

Il était une fois, un village peuplé de gens et de fous.

Les fous, conformément à l’avis unanime, étaient enfermés dans un bâtiment : le pavillon des fous.

Les gens vivaient en liberté. Du moins, le croyaient-ils.

Parfois, des gens devenaient fous – c’est ce qu’il se disait.

Alors, les autres, les isolaient dans des cellules au pavillon des fous.
Tout était normal.
Ce qui demeurait étonnant, une énigme pour certains, c’était comment les gens pas fous le devenaient, subitement.
Lire la suite…

Les transversales de la guérison

Christian Flèche est Infirmier D. E., thérapeute, Master en P. N. L., chercheur des nouveaux chemins de la thérapie, praticien en Métaphores et formateur pluridisciplinaire. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le Bio-décodage dont « Mon corps pour me guérir », « Décodage biologique des maladies »… aux éditions le Souffle d’Or.
Philippe Lévy était Heilpratiker, ostéopathe et formateur en thérapies psycho-corporelles et en Bio-Décodage. Il a mis en place de nouveaux modèles de thérapie afin de faire de nos limites un tremplin vers de nouvelles expériences. Il est l’auteur de « Décodez votre sexualité » aux éditions le Souffle d’Or et co-auteur, avec Christian Flèche des « Protocoles du retour à la santé » aux éditions le Souffle d’Or.

Les transversales de la guérison ou les ingrédients d’une thérapie efficace

Lorsque nous nous sommes rencontrés, nous avons commencé à explorer des particularités assez spécifiques ; tous les deux, nous connaissions la théorie du décodage biologique mais, notre réalité quotidienne en tant que praticiens nous demandait d’aller plus loin. Notre recherche, notre partenariat s’est organisé autour de cela ; passer de la théorie à la pratique. Il nous fallait être encore plus opérationnels afin de défaire, concrètement, le conflit de chacun. Voilà l’essentiel qui nous a habité. C’est alors que nous avons écrit ensemble l’ouvrage Protocoles de retour à la santé car nous avons voulu mettre par écrit le résultat de six ans de pratique commune.

L’objectif du thérapeute est, avant tout, de mettre en lumière le processus de guérison. Pour comprendre la guérison, il faut pleinement intégrer ce que sont l’entrée en maladie et le passage à la guérison.

Christian Flèche et Philippe Lévy (Université d'été du bio-décodage)

Christian Flèche et Philippe Lévy (Université d'été du bio-décodage)

Nous vous proposons d’aborder ici les six critères de guérison que des chercheurs ont mis en évidence.

Lire la suite…

Un réajustement au réel : la maladie

De formation paramédicale (Infirmier D. E.), Christian Flèche aborde la maladie sous l’angle de la biologie, et non de la psychologie. Maître-Praticien en PNL, Praticien en Métaphore, écrivain (‘Mon corps pour me guérir’, ‘Décodage Biologique des Maladies’ ; ‘le Roy se crée’, ‘L’instant de la guérison’, éd. Le Souffle d’Or.), psycho-Bio-Thérapeute, formateur depuis des années dans le domaine de la thérapie et du Décodage Biologique des Maladies, c’est avant tout un chercheur de sens, explorateur des nouveaux chemins de la guérison, mêlant la simplicité du modèle PNL (structure de l’expérience et du changement) et sa connaissance du corps humain (qu’est que la maladie apporte de plus à la physiologie ?). Il utilise l’hypnose éricksonienne, les cycles biologiques mémorisés découverts par Marc Fréchet et la psychogénéalogie. Son site : www.biodecodage.com.

Croyance, croyances !

Je voudrais souligner d’emblée que le décodage biologique des maladies repose sur un paradigme de base nouveau, autrement dit un nouveau système de pensée, de croyances, une autre manière d’aborder la question de la maladie.

Lire la suite…

Douleur et hypnose

La douleur est un mécanisme complexe.

Son but premier est l’alerte : quelque chose ne va pas dans l’organisme. Elle peut être provoquée par de multiples causes que nous ne détaillerons pas de manière exhaustive. Elle permet à la personne d’arrêter un geste (fracture, entorse…), de protéger une zone de son corps (brûlure, coupure…), de demander un diagnostic et l’aide de la médecine (pathologies diverses). En regard de cet effet salutaire, elle peut induire des comportements de protection indûment prolongés et provoquer des mécanismes d’évitement aussi bien au niveau physique (en créant de nouvelles douleurs dues à de mauvaises positions) qu’au niveau psychologique (de peur de revivre des situations déclenchantes).

La douleur est une construction à plusieurs étages qui se compose du souvenir de la douleur passée, de la douleur présente, et de l’anticipation de la douleur à venir.

Lire la suite…

Je vais mal… Et alors ?


«Inconscient» signifie ce qui s’énonce à l’insu du sujet.

[ Vincent Descombes – L’Inconscient malgré lui (1977) ]

Le motif de consultation en thérapie est parfois précis, mais il peut généralement se résumer en ces trois monosyllabes qui constituent souvent la partie la plus consciente de ce qui motive à pousser la porte d’un cabinet.

Quand on dit « Je vais mal »…
Cette petite phrase presque banale lors de la première consultation, recèle une quantité de non-dit qui va servir de fil conducteur, de fil d’Ariane, pour guider la personne qui va mal à travers le labyrinthe où elle se trouve.

L’hypnose, concrètement

L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne
et qui est suscitée par la chaleur d’une autre.

[ Milton H. Erickson ]

L’état de transe est induit chez le sujet en relaxation. Le thérapeute suggère sans imposer en usant de propositions ouvertes, acceptables et non directives.Durant cet état de conscience particulier, différent de l’éveil ou du sommeil, notre attention est plus ou moins coupée du monde extérieur afin de favoriser notre concentration sur notre monde intérieur.

La suggestion qui invite à entrer en transe pourrait se résumer ainsi : « Quand vous le voulez et de la façon que vous le souhaitez, vous pouvez accéder à cet état familier et confortable où vous pourrez reprendre contact avec votre personnalité profonde. »

L’état hypnotique, un état naturel, thérapeutique et agréable

Nous expérimentons chaque jour l’état hypnotique, quand nous fonctionnons en « pilotage automatique ». Lors d’une action habituelle, répétitive et ne nécessitant que peu d’attention – en accomplissant des tâches ménagères, en conduisant, en lisant un article que l’on va devoir relire parce qu’on rêvassait… bref, quand nous sommes en roue libre ou dans la lune, que notre esprit vagabonde ailleurs et qu’un observateur extérieur pourrait nous qualifier d’absent(e).
Lire la suite…

L’hypnose et l’inconscient


L’inconscient est inconscient, parce que c’est l’inconscient.


[ Carl Gustav Jung ]

Si nous avons besoin de notre capacité de jugement, nous n’en avons pas besoin partout, pour tout et tout le temps. Or, force est de constater qu’il se mêle de tout, et souvent, à notre insu. Nous y sommes tellement habitués que nous ne le remarquons même plus.
Inconscient, jugement et hypnose

« Fais ceci », « Fais pas cela », « Ça c’est bon, mais pas ça », « Il est dangereux de… » excès de « prudence », opinions « téléchargées », « définitives » et sclérosantes…
La voix de la loi – le sur-moi des psychanalystes – si elle a une fonction structurante, implique aussi un prix à payer : notre liberté, notre audace, notre curiosité et notre élan vital d’expérimenter, de se réaliser, bref, de se découvrir.

Notre « jugement », forgé entre l’enclume de notre milieu socio-culturel et le marteau des valeurs familiales, a acquis une forme qui rend difficile de démêler ce-qui-est-vraiment-moi de ce-que-mon-environnement-voulait-que-je-sois.
Notre inconscient, fondamentalement bienveillant – il ne veut que notre bien – se voit souvent intimer l’ordre de se faire oublier afin d’autoriser la vie sociale, nous rendre acceptable. « L’inconscient est inconscient, parce que c’est l’inconscient » disait malicieusement, mais justement, Carl Gustav Jung.
Lire la suite…

La maladie : un signal à décoder

Un problème sans solution est un problème mal posé.

[ Albert Einstein ]


La maladie est ce qui est mal dit, le mal exprimé par un symptôme. Ce symptôme peut être physique, génétique, organique, fonctionnel ou comportemental.
L’on parle de « bio-décodage » parce que cela se fonde sur la biologie, la fonction de l’organe touché par le symptôme ; la « fonction » dans notre fonctionnement aujourd’hui, mais également dans l’organisation du vivant.
L’apparition de chaque perfectionnement dans notre corps répond à un besoin bien précis pour garantir la vie de l’espèce en fonction des défis qu’elle a (eus) à relever. Et ce depuis les origines de la vie sur terre. N’oublions pas que tout ce qui vit a des ancêtres bactériens qui vivaient il y a près de quatre milliards d’années, dans l’océan marécageux des âges primitifs !

Ce qui ne s’exprime pas s’imprime

A l’origine d’une maladie, il y a un événement vécu dramatiquement par la personne. La mise en maladie se déclenche en un instant, lors du choc, et selon le sens subjectif attribué par la personne à ce qui (lui) arrive.
L’émotion résultant de ce choc aura une coloration, une tonalité, précise qui déterminera l’interpétation conflictuelle faite par la biologie. La somatisation du choc sera alors l’expression codée biologiquement de ce que le mal a dit, c’est-à-dire la souffrance qui n’aura pas été dite.

Lire la suite…

Nouvelle année et nouveau souffle, pour psychobiotherapie.com

Bonjour, bienvenue et bonne année, aux internautes fidèles comme passagers du nouveau site dédié à la psycho-bio-thérapie.

Ancien site www.psychobiotherapie.com

Après une année de « site provisoire » – voir l’image ci-contre – en voici la nouvelle mouture.

Ce site caresse l’ambition d’offrir à des passionnés de santé, férus de thérapie ou aspirants au mieux-être davantage d’informations sur cette nouvelle approche thérapeutique respectueuse de l’individu dans toutes ses dimensions – corps, tête et coeur.

Vous y trouverez :

  • des articles, au gré de l’humeur et de l’humour de son administrateur et de divers contributeurs,
  • des informations sur les sujets en lien avec la psycho-bio-thérapie,
  • des renseignements pratiques pour qui désire découvrir cette approche de façon pratique – chacun(e) peut aller mieux, c’est une croyance fondamentale de tout thérapeute !

L’humble voeu de ce site se résume en quelques points :

faire comprendre, faire connaître, faire bénéficier…

La vocation de ce site est surtout de faire connaître une toute nouvelle approche thérapeutique pouvant intéresser celle et celui qui cherche comment aller mieux, dans son corps, dans sa tête, dans son cœur, dans sa vie.

Ce site étant tout nouveau, la plupart des informations sont en cours de rédaction et se compléteront peu à peu, voire verront leur contenu modifié pour clarifier le propos. Notamment, les pages explicatives des principaux thèmes : psycho-bio-thérapie, hypnose, bio-décodage…
Patience donc.

Bon surf et à bientôt.

Pour les personnes en quête de praticiens en psycho-bio-thérapie, vous trouverez des coordonnées dans la liste en cours de constitution : En pratique > Liste de thérapeutes.